L’importance du client idéal

Le client idéal, l’avatar ou le personna. Tu en as entendu parler, mais tu comprends pas trop son importance. Ou tu te dis : « Ouin, je comprends le principe, mais ça marche pas dans ma business ça » … 

Comment est-ce que je te dirais ça … … C’est – très – peu – probable que « ça marche pas dans ta business ». 

Dans cet article je vais t’expliquer pourquoi ça s’applique à toi aussi. 

« Ok mais il y en a 1000 des articles et textes sur le sujet, pourquoi j’en lirais un de plus? » 

Et bien, parce que, parfois, on a besoin de répétition pour que le message rentre. Et parfois il suffit d’un mot ou d’une petite phrase pour que notre moment « Alléluia » ou « O*ti je viens de comprendre » se déclenche. Et si ce sont mes mots qui peuvent t’aider à arriver là, je serais bien contente. Ah et t’as beau en avoir lu 1000 articles comme celui-ci, si tu es ici aujourd’hui il y a sûrement une raison, right? 

Fais que, si tu te dis : « Je n’ai pas fait l’exercice du client idéal. Parce que MOI mon produit s’adresse à tout le monde. » Tu sais maintenant que :
Tu. Fais. Une. Grosse. Erreur. 

Je sais que tu ne veux pas l’entendre. Parce que tu ne veux pas le faire l’exercice (plate) du personna de ton entreprise. 

Je le sais, parce que moi aussi j’ai eu le goût de pleurer quand j’ai dû le faire, et je vais sûrement être envahie de la même émotion quand je vais le REFAIRE. OUI, c’est important à ce point-là, parce que si tu ne le fais pas, il n’y a aucun fils conducteur dans ton contenu. Ou, s’il y en a un, il est très mince. 

Disons que tu vends des produits naturels. Et que tu n’as jamais pris le temps de trouver ton avatar. Ben, un jour tu cibles les jeunes mamans. Le suivant les femmes de 55 ans. Et l’autre, les hommes soucieux de l’environnement. 

Avec qui auras-tu réussi à réellement connecter? 

Personne! 

Tu n’auras pas réellement connecté avec aucun parce que ni un ni l’autre n’aura senti que tu lui parles. 

C’est un peu comme essayer de parler à tous les participants d’une soirée de réseautage de 50 personnes et plus. Techniquement, tu peux le faire, mais… ce n’est pas très efficace.   

Ton but est de développer des connexions profondes avec tes abonnés, dans le but de leur offrir du contenu qui les intéresse. Et ça, tu ne peux pas y arriver avec un message générique. 

Ta communauté tu dois la connaître aussi bien que tu connais ta meilleure amie. Tu ne parlerais pas à ta meilleure amie de ta nouvelle recette de sauce aux arachides si elle était allergique aux arachides. Tu le sais qu’elle ne serait pas intéressée. C’est un peu la même chose avec ta communauté numérique, tu dois savoir ce qui l’intéresse. 

Et l’exercice du personna t’aide à faire ça. 

Si on reprend l’exemple des produits naturels : tu vends des produits naturels et aujourd’hui tu décides que tu parles de l’huile essentielle arbre à thé (Tea tree). Bon. Tu en dis quoi? 

Si tu ne connais pas ton client idéal, tu vas te poser un millier de questions. Est-ce que je parle des bénéfices de la diffusion de cette huile? De ses propriétés antifongiques? De son utilisation pure ou en tant qu’ingrédient dans un DIY? Quand tu ne sais pas à qui tu t’adresses, tu ne sais pas sous quel angle aborder un sujet. 

Quand tu sais que tu t’adresses à des mamans écolos d’enfant préscolaire, tu vas parler de ton huile d’arbre à thé en disant que c’est l’huile parfaite à utiliser dans le sac à couche lavable souillé parce qu’elle tue les bactéries qui causent les mauvaises odeurs. Là, tu es dans le concret de sa réalité. 

Connaître ton client idéal à la limite c’est un peu égoïste parce que ça rend ta job de création de contenu tellement plus facile. Quand tu sais à qui tu parles ça t’aide à mieux écrire, ça structure ta pensée, ça t’empêche de tomber dans les technicités de ton produit (parce que c’est plate) et ça t’aide à ajouter de l’émotion dans ton texte et ça, ça t’aide à mieux vendre (quand c’est le temps de vendre). 

Ton avatar devrait aussi être précis. 

Maman écolo : c’est encore très générique. 

Maman écolo de 3 enfants préscolaire, mariée, passionnée de projet DIY et de plein air et amoureuse de café expresso : c’est plus précis

Maryse une maman écolo de 31 ans qui a 3 enfants préscolaire, mariée à Mario un chef cuisinier du même âge, passionnée de projet DIY et de randonnée. Elle est aussi amoureuse de café expresso : c’est encore plus précis. 

Si tu as quelqu’un dans ton entourage qui fit avec ton client idéal, c’est encore mieux. Pense à cette personne quand tu rédiges, crée de nouveaux produits ou nouvelles offres. Du genre : « Hey mon amie Frédérique fit tellement avec mon avatar! » La prochaine fois que tu écris, demande-toi : Est-ce que ça intéresserait Frédérique? 

Pourquoi dois-tu être aussi précis? Parce que tu peux connecter à plusieurs niveaux. 

Concrètement, qu’est-ce que ça te donne de savoir que ton personna aime la randonnée quand tu vends des produits naturels? Peut-être rien, mais peut-être que ça t’aider dans ta rédaction de contenu. 

J’entends trop souvent des entrepreneuses dire « Je ne sais pas quoi partager sur mes réseaux sociaux ». Ce à quoi je réponds « C’est quoi TES points communs avec TON avatar? ». Parce que la réalité c’est ça, savoir que ton client idéal aime la randonnée c’est neutre, mais si toi aussi tu aimes la randonnée, ben tu vas peut-être vouloir utiliser ça. 

Utiliser ça dans tes publications? Peut-être pas, mais dans tes stories, pourquoi pas. Ou juste dans tes conversations, dans tes exemples …

Je te donne un exemple de ma vie de consommatrice (c’est moi la cliente ici). 

Une de mes formatrices aime, comme moi, le café et elle a choisi d’en parler une fois dans un exemple qu’elle donnait.  

Dans son exemple, elle utilise sa nouvelle machine à café à 3000$ pour parler de valeur. Mon cerveau entend « machine à café à 3000$ » et elle a toute mon attention et je me dis OMG on est pareille. Ok. Bon. Pas pareille. Parce que moi j’en ai pas de machine à 3000$, mais J’EN-RÊVE.

Quand elle parle de sa machine à café, j’ai l’impression de la connaître plus et je réalise qu’on a des intérêts communs. Bref, j’ai connecté.

Et c’est ça que tu veux faire avec tes abonnés. Tu veux bâtir une relation avec tes eux. 

Plus vous avez des points communs ou plus tu parles de sujets qui l’intéresse, plus tu captes son attention. Donc plus ton avatar est précis, plus tu sais quel sujet abordé et tu connectes mieux avec tes abonnés. 

Comment fais-tu pour connaître ton client idéal? 

Si tu commences en affaire, c’est un peu un jeu de devinette. Tu te demandes avec qui tu veux travailler, tu fais des suppositions, tu parles à des gens qui ont à peu près le profil que tu cherches et tu en apprends davantage sur eux. 

Si tu es en affaire depuis un certain temps, tu peux regarder le type de client que tu as actuellement en sortant les données que tu as sur eux. Si tu as plusieurs types de clients et que tu cherches à recentrer ton offre, analyse tes clients actuels et demande toi avec qui tu adores travailler ? Quels sont leurs points communs? Peux-tu en apprendre plus sur eux? 

« Ouin, mais je ne veux pas me limiter. Mon produit c’est VRAIMENT pour tout le monde »

Je le sais que c’est épeurant d’avoir l’impression de restreindre son bassin de client potentiel. Tu te dis sûrement que tu en veux plus et pas moins et que donc ça ne fait pas de sens. 

Je te rassure tout de suite ton bassin de client ne réduira pas. Confuse? Je te comprends, mais fais confiance au processus comme on dit. Ce n’est pas le nombre de clients potentiels qui diminuera c’est simplement ton message qui s’affinera et qui deviendra plus précis. 

Si ton avatar c’est Maryse mariée avec Mario le chef cuisinier qui ont 3 enfants d’âge préscolaires. Est-ce que tous tes clients vont être des femmes d’une trentaine d’années mariée à des chefs du même âge qui ont 3 enfants? 

NON. 

Tu vas peut-être avoir des mamans d’ado qui ont quand même vibré avec ton message, parce que, ce que tu racontes elles sont passées par là. Ou des femmes sans enfants, mais qui en veulent un jour et qui donc trouve de l’intérêt dans ton message. Ou des papas d’enfants préscolaires qui aiment bien tes conseils parce qu’ils sont adaptés à l’âge de ses kids. 

Ce monde-là, tu vas les atteindre quand même parce que d’une façon ou d’une autre ils vont se reconnaître dans ton message. 

Pense aux gens que tu suis sur les réseaux sociaux par exemple. Est-ce qu’ils sont tous pareil, du même genre, même genre de message, même type de personne que toi? 

Moi je sais que non. Par exemple, sur Instagram, je suis un gars passionné de vélo de montagne. Je – n’ai – ja-mais – fait – de – vélo – de – montagne – de – ma – vie. Mais il est aussi vanlifer, à temps plein, et ça, ça me parle. Ça me parle parce que j’aimerais beaucoup vivre la vanlife et c’est pour cet intérêt commun que je le suis. 

Je suis certaine que tu peux trouver des exemples dans ta vie. Des entreprises ou personne que tu suis, mais tu sais que tu n’es peut-être pas 100% le public cible, tu les aimes quand même right? 

Si tu as aimé mon article, laisse-moi un commentaire, 👇 juste ici au bas de la page. 

Si tu as besoin d’aide avec ton avatar écris-moi, on planifiera une période de coaching ensemble. 

✌️

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *